Accessibilité dit « Maison aux volumes ouverts et décloisonnés »

maison-mobilité-réduite12 millions de Français sont touchés par un handicap qui les contraint parfois à quitter leur logement pour vivre dans un lieu adapté à leurs conditions physiques. L’exemple de l’escalier : monter et descendre les marches peut devenir fastidieux en cas de déficiences motrices voir visuelles. L’accessibilité est donc une priorité à mettre en œuvre pour vivre sereinement dans sa maison.

Privilégier des espaces volumineux

Projet de maison pour une nouvelle vie ? Même si votre cœur balance pour une maison à étage, on élimine ce choix et on opte pour une solution de plain-pied. L’expérience de vie est complètement différente pour ce type de logement : aménagement, entretien et circulation. La maison de plain-pied séduit d’abord pour ses grands volumes, elle offre des possibilités intéressantes d’agencement. Comme installer des cloisons amovibles permettant de moduler les espaces. Par exemple pour faire cohabiter chambre et séjour pour le maintien à domicile d’une personne alitée : une simple cloison coulissante suffit à délimiter.

Dans le cas d’un handicap lié au déplacement, on privilégiera les seuils encastrables, les passages élargis et les portes coulissantes à galandages. Ainsi un fauteuil roulant circule sans difficultés dans toutes les pièces de la maison.

Les équipements pour se déplacer d’une pièce à l’autre

La perte de mobilité est une situation difficile à appréhender qu’il faut tenter d’améliorer grâce à des équipements adaptés. Le fauteuil roulant, le rollator ou tout simplement une canne sont des soutiens au déplacement. Penser à garder ce matériel à proximité afin d’éviter tout effort physique intense. Ces équipements sont légers, se plient et se rangent parfaitement dans un placard.

Sortir sur l’extérieur

Aménager sa maison c’est bien mais rendre son jardin accessible c’est encore mieux ! De votre pièce de vie à votre terrasse, une baie à galandage est idéale pour le passage d’un fauteuil roulant. Les ventaux s’effacent complètement dans les murs pour laisser place à une ouverture totale sur l’extérieur.

Une fois sur la terrasse, le sol doit être volontairement ferme et sans obstacle pour éviter toute chute. On privilégiera certains matériaux comme le bois, le composite ou du carrelage extérieur antidérapant. Si votre terrasse est légèrement rehaussée, installer des barrières autour et une rampe d’accès (pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant).

Quant au jardin il est intéressant de créer des allées à la surface dure et facile à entretenir : béton, dalles ou pas japonais. Pour les malvoyants disposer aussi des plantes le long des allées pouvant servir de repères spacieux par leur odeur et leur texture.

Côté potager, il existe des bacs de culture sur pieds à différentes hauteurs pour permettre aux personnes handicapées de jardiner confortablement. Pour se procurer ce type de potager rendez-vous à la jardinerie www.oogarden.com et pour en savoir plus c’est ici.

Laisser un commentaire