Votre espace privé s’adapte à votre handicap : nos conseils

Pour bien dormir, privilégiez le confort. Tout l’environnement de votre chambre doit être propice à la détente, gage d’un sommeil pleinement réparateur. En fonction de votre degré de handicap, cet espace privé doit être configuré en tenant compte de vos habitudes quotidiennes. Voici quelques critères à respecter pour l’aménager : l’emplacement du lit, le choix des équipements, la décoration et les couleurs. Pharmareva vous conseille et vous livre les astuces d’une chambre mieux adaptée.chambre-adaptée-au-handicap

Le choix du mobilier

Tout est question de logique et d’organisation dans l’aménagement d’une chambre. Une personne âgée ou handicapée doit pouvoir évoluer dans un espace suffisant (accès au lit, aux rangements et autres mobiliers). Le lit se place au centre de la pièce, tête contre mur. On oubliera la literie confinée dans un angle, même si cela paraît plus sécurisant. Car s’il est nécessaire de rendre plus sûrs les abords, pour éviter les chutes en cas de pathologies de confusion ou d’agitation, mieux vaut penser à un équipement médicalisé accompagné de barrières pliantes. Votre pharmacien saura vous conseiller dans cette démarche.
Libérez le passage de chaque côté du lit pour permettre à chacun d’y accéder sans gêner les allers et venues de l’autre. Un espace assez large est nécessaire si un aidant doit manipuler un soulève-malade et effectuer un transfert. Pour un usager en fauteuil roulant, le plan du matelas doit être à la même hauteur que l’assise du fauteuil. Certains lits sont équipés de sommiers motorisés pour répondre à cette contrainte.
En guise de chevet, deux tablettes à fixer au mur peuvent être envisagées pour garder à portée de main son réveil, de la lecture ou un verre d’eau. Ces étagères suspendues libèrent l’espace au sol, ce qui optimise les zones de passage. Côté rangements, avoir son dressing dans une pièce dédiée est l’idéal. Ainsi, tout l’encombrement est séparé et invisible depuis l’espace de nuit. Aménagez-le en fonction du handicap et des contraintes des utilisateurs (hauteur des étagères, tiroirs, portes coulissantes, etc…).

Cocoonez votre chambre

L’aspect confortable du lieu et la décoration favorisent la détente et l’endormissement.
Côté déco, votre chambre ne doit pas ressembler à la caverne d’Ali Baba, débarrassez-vous de tout ce qui n’est pas nécessaire. Conservez 1 à 2 meubles épurés et quelques objets coups de cœur. Une chambre encombrée n’est pas propice au sommeil ! En revanche si vos murs sont neutres vous pouvez choisir quelques effets de couleurs pour les accessoires : coussins, tapis de sol, luminaires, … Veillez à habiller votre fenêtre d’un joli rideau pour garder de l’intimité.
Côté confort, choisissez un matelas plutôt ferme et surtout adapté à vos goûts, du linge de lit clair uni en coton ou en lin et d’une couette en fibres naturelles. Enfin, pour éviter de maltraiter vos cervicales, mieux vaut choisir votre oreiller avec grand soin, en privilégiant les produits haut de gamme.

Aide au positionnement

Pour faciliter les gestes du quotidien, différents accessoires médicalisés peuvent s’intégrer en douceur dans la chambre. Les personnes alitées ont des besoins spécifiques : l’appui-dos est un exemple d’accessoire idéal pour se reposer, déjeuner ou lire confortablement en l’absence de lit motorisé. Le siège coquille est destiné aux personnes concernées par des immobilités prolongées. Grâce aux réglages électriques, tout est prévu pour faciliter les changements de position et l’aide au lever proposée sur certains fauteuils est particulièrement appréciée.

Laisser un commentaire